Pour les entreprises, la charge fiscale joue un rôle central. Si les impôts sont élevés, les investissements, la productivité et la croissance des salaires s’en réduisent d’autant. Il n’est donc pas étonnant que les taux d’imposition soient orientés à la baisse dans les pays industrialisés depuis de nombreuses années. Dans l’OCDE, alors que le taux moyen s’élevait encore à environ 50% au début des années 80, il a été divisé par deux depuis et se trouve sous la barre des 25%.

Graphique

Plein écran

Activez le graphique en sélectionnant les données dans les menus.

Télécharger JPG et PNG

Vous trouverez d’autres informations ainsi que des graphiques ici.

Les taux d’imposition: des critères importants pour l’attractivité

Les taux d’imposition des différents pays peuvent facilement être comparés entre eux et ils jouent un rôle décisif dans la concurrence globale autour des sociétés très mobiles (sans site de production). La concurrence internationale oblige tous les pays à adapter leur taux d’imposition.

Baisses d’impôt = baisses de recettes fiscales ?

Non. Dans le domaine des entreprises, des baisses des taux d’imposition n’entraînent pas forcément des baisses des recettes fiscales. Car si un pays offre une fiscalité attractive, il attire vers lui des sociétés étrangères. Au final, les recettes fiscales augmentent.

Abonnez-vous à notre newsletter!