L’impôt fédéral direct couvre un tiers des dépenses de la Confédération

Le niveau des prestations étatiques est élevé en Suisse. Formation et recherche, agriculture et alimentation, trafic ou encore défense nationale: chaque année, la Confédération dépense des milliards de francs dans ces domaines. En 2016, l’ensemble des dépenses fédérales s’élevait à 66,2 milliards de francs. Pour couvrir ses coûts, la Confédération dispose de plusieurs sources de recettes. L’une d’entre elles est l’impôt fédéral direct (IFD). Il lui permet de financer environ un tiers (21,1 milliards de francs) des dépenses fédérales. L’impôt fédéral direct est donc, avec la TVA, l’une des ressources financières les plus importantes de la Confédération..

Les contribuables privés fournissent la moitié des recettes…

Les ménages privés fournissent la moitié des recettes de l’impôt fédéral direct, soit 10,5 milliards de francs. A titre de comparaison, ce montant couvre les dépenses fédérales consacrées à l’agriculture et à l’alimentation (3,7 milliards) et les dépenses pour les institutions, la sécurité, la santé, la culture, l’économie et l’environnement (6,5 milliards).

… les entreprises l’autre moitié

L’autre part des recettes de l’IFD provient de l’imposition des bénéfices des entreprises, soit 10,6 milliards. Cette somme correspond aux dépenses pour la formation et la recherche (7,1 milliards) et les relations avec l’étranger (3,5 milliards). Les entreprises qui ont un régime fiscal privilégié, et qui sont peu nombreuses par rapport aux autres, rapportent à elles seules 5,3 milliards de francs.

Abonnez-vous à notre newsletter!

Pas de commentaire