Premier volet de la réforme cantonale approuvé de justesse

Le Tessin, qui avait dit oui à la RIE III, avait pris un peu d’avance sur d’autres cantons en présentant déjà cette année un premier volet d’une réforme fiscale et sociale. Fin avril, suite à un référendum lancé par la gauche et les syndicats, les Tessinois approuvaient de justesse cette première étape, par 50,1% des voix, seuls 193 votes ayant fait la différence, et une participation de 32%.

Le texte avait le soutien des partis de droite et du centre et de la Lega, mais pas de l’UDC, qui estimait qu’elle n’allait pas assez loin. Ce volet prévoyait des mesures sociales, dont une allocation de naissance de 3’000 francs, et fiscales, en particulier un abaissement de l’imposition de la fortune, mais aussi un relèvement de l’imposition des dividendes. L’opposition est venue de la gauche PS et Verts, avec l’argument du « cadeau aux riches ».

Compte rendu du Temps

Abonnez-vous à notre newsletter!